Trop de pression policière ? V2 PQR 05/07/2010

Le comité poitevin contre la répression  des mouvements sociaux demande la relaxe pour les jeunes interpellés le  soir de la fête de la Musique à Poitiers. -

Le comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux demande la relaxe pour les jeunes interpellés le soir de la fête de la Musique à Poitiers. –  - Photo NR

Trop de pression policière ? V2 PQR 05/07/2010 dans 21 juin

Le comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux a distribué des tracts dans le centre-ville de Poitiers, samedi. Ils n’en démordent pas. Les militants du comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux dénoncent « la pression constante que les policiers de Poitiers mettent sur certains jeunes, désignés comme  » radicaux  » ». Ils sont persuadés que les six jeunes gens qui vont être jugés, jeudi prochain, après des violences survenues le soir de la fête de la musique à Poitiers, « n’ont fait que répondre à une provocation policière ». « On sait qu’il y a des témoignages dans ce sens », prévient Jean-François Chazerans, membre du comité. « Ça fait des semaines que ça dure. La police ne les lâche pas d’une semelle. Nous ne croyons pas que ce soit la bonne façon d’assurer l’ordre public, au contraire. »
Samedi matin au marché Notre-Dame, puis dans l’après-midi devant le centre commercial des Cordeliers, à Poitiers, les militants ont distribué des tracts sur lesquels est expliquée leur version des faits. Pour appuyer leur propos, ils avaient découpé des cartons pour figurer les barreaux d’une prison, « pour rappeler que l’un des jeunes est toujours en détention préventive ». Ils distribueront à nouveau des tracts le mercredi 7, à 18 h devant le palais de justice, et le lendemain, à 16 h, au même endroit, pour soutenir les six jeunes pendant leur comparution devant le tribunal.
antirep86.free.fr

Philippe Bonnet

Laisser un commentaire